… par les petits et les grands. Constance et Come les plus petits, Igor aidé de sa maman Dora, Sylvie et ses plus grandes filles ont feutré des boules de Noël. Il a suffit que je vienne avec mon caddie “magique” rempli de couleurs, de bassines, savons, nattes en bambou et mi-bas et bouts de collants voile et que je leur montre comment faire. Cela n’a pas été très compliqué, tout le monde s’y est mis dans la bonne humeur ! C’est que nous avions un marché de Noël pour le groupe scolaire à garnir !!

DSCN0772DSCN0773DSCN0774DSCN0775

Constance, 4 ans porte bien son nom. Epatante ! 
Igor, 10 ans, y a mis toute son énergie aussi !

DSCN0779DSCN0780DSCN0776DSCN9677

J’en ai profité pour montrer comment feutrer une fleur ou un savon (en bleu ci-dessus) Il y en aura plein d’autres à vous montrer bientôt !

DSCN9782

Bien-sûr, il aura fallu plusieurs séances de feutrage pour arriver à cette quantité, mais le résultat est là ! J’a crocheté un peu de fil pour faire les “accroches” à nos boules colorées.

DSCN9781DSCN9783DSCN9785DSCN9784DSCN9786

Elle sont bien plu et ont été vendues en grande partie Sourire

 

TUTO pour faire des boules en laine feutrée :

1- 1- je récupère des bouts de laine (vieux pull coupé en petit morceaux, reste de pelotes de laine… ici, des restes de feutrage de mes ateliers à la Mercerie) que je mets en boule pour faire le ”noyau” ou je feutre sur une boule en polystyrène

DSCN0777

2- je fais chauffer de l’eau que je verse dans une bassine avec du savon ou liquide vaisselle (ni bouillante ni trop froide !) Je prépare mon plan de travail avec serviette éponge et natte en bambou (pas indispensable cela dit…)
Je choisi de la laine cardée dans les coloris que j’aime et j’enrobe ma boule en serrant un peu

DSCN0781 

3- je mouille délicatement la laine avec l’eau chaude savonneuse et “j’emballe” le tout dans le bout de collant ou mi-bas. Le voile va maintenir la laine en place pendant le début du feutrage. Cela rend cette activité très accessible aux enfants car ils ne sont pas obligés de gérer des bouts de laine mouillées qui tombent…!

4- je roule, je frotte, de tourne ma boule dans tous les sens SANS APPUYER !
Ca n’est pas de la pâte à modeler !

5- je n’oublie pas de tremper ma boule régulièrement dans l’eau chaude et de faire émulsionner la surface avec du savon. Ca doit mousser un peu.

6- j’accentue la pression peu à peu et je vérifie si le collant ne s’accroche pas à la laine. Quand la laine commence à feutrer en surface (je pince la laine pour vérifier si les fibres se soulèvent), je peux enlever le collant et continuer à feutrer ma boule.

7 – quand la boule est assez ferme, la surface bien lisse, je peux rincer soigneusement pour ôter toute trace de savon (c’est important), j'essore un peu dans les mains et/ou dans une serviette, puis je remets éventuellement ma boule en forme bien ronde en la roulant dans les mains avant de la laisser sécher tranquillement…

C’est fini !

On peut customiser la boule de sequins, broderies, ajouter évidemment une attache en laine ou ruban. Nos boules ne sont pas parfaites. Nous avons préféré partager ce moment avec les enfants et les laisser faire à leur façon, selon leur imagination !

PS : merci à toutes pour vos messages de sympathie suite à mon précédent billet. Vous avez été nombreuses- c’est touchant et tellement réconfortant ! – à m’écrire des commentaires, des messages en privé, à m’en parler directement aussi. L’amitié est une chose si importante dans la vie ...